Sneakers Adidas

Bien que la légende urbaine raconte que le mot "Adidas" est un anagramme de l'expression "all day I dream about sports", l'entreprise de vêtements de sport tire son nom de son fondateur, Adolph "Adi" Dassler.
Lui et son frère ont fondé l'entreprise qui allait devenir une marque mondiale, mais leur histoire en tant que membres du parti nazi n'est pas aussi bien connue.

En 1920, à l'âge de 20 ans, Adolph (Adi) Dassler, passionné de football, fils d'un cordonnier, invente les chaussures à pointes pour l'athlétisme. Quatre ans plus tard, Adi et son frère Rudolph (Rudi) fondent la société allemande de chaussures de sport Gebrüder Dassler OHG, connue sous le nom d'Adidas. En 1925, les Dassler fabriquaient des chaussures en cuir à clous et des chaussures de piste à pointes forgées à la main.

A partir des Jeux Olympiques d'Amsterdam en 1928, les chaussures au design unique d'Adi ont commencé à acquérir une réputation mondiale. Jesse Owens portait une paire de chaussures  Dassler lorsqu'il a remporté quatre médailles d'or pour les États-Unis aux Jeux olympiques de Berlin en 1936.

Au moment de son décès en 1959, Dassler détenait plus de 700 brevets relatifs aux chaussures de sport et autres équipements sportifs. En 1978, il a été intronisé au Temple de la renommée de l'industrie américaine des articles de sport comme l'un des fondateurs de l'industrie moderne des articles de sport.

Les frères Dassler et la Seconde Guerre mondiale


Pendant la guerre, les deux frères Dassler étaient membres du NSDAP (Parti national-socialiste ouvrier allemand) et ont même produit une arme appelée "Panzerschreck", un bazooka antichar, fabriqué avec l'aide du travail forcé.

Les Dassler ont tous deux rejoint le parti nazi avant la guerre, et Adi a fourni des chaussures au mouvement des Jeunesses hitlériennes et aux athlètes allemands lors des Jeux olympiques de 1936. On pense aussi qu'Adi Dassler a utilisé des prisonniers de guerre russes pour aider à son usine pendant la guerre car il y avait une pénurie de main-d'œuvre due à l'effort de guerre.

Les Dassler se sont disputés pendant la guerre ; Rudolf croyait qu'Adi l'avait identifié comme un traître aux forces américaines. En 1948, Rudi fonde ce qui deviendra plus tard Puma, une entreprise de baskets concurrente d'Adidas.


Dans les années 1970, Adidas était la marque de chaussures de sport la plus vendue aux États-Unis. Mohamed Ali et Joe Frazier portaient tous deux des chaussures de boxe Adidas dans leur "Fight of the Century" en 1971. Adidas a été nommé fournisseur officiel des Jeux Olympiques de Munich en 1972.

Bien qu'Adidas soit encore aujourd'hui une marque forte et connue, sa part du marché mondial de la chaussure de sport a chuté au fil des ans, et ce qui a commencé comme une entreprise familiale allemande est maintenant une société (Adidas-Salomon AG) combinée avec le groupe français Salomon.

En 2004, Adidas a acheté Valley Apparel Company, une entreprise américaine qui détenait des licences pour équiper plus de 140 équipes sportives universitaires américaines. En 2005, Adidas a annoncé qu'elle achetait le cordonnier américain Reebok, ce qui lui a permis de concurrencer plus directement Nike aux États-Unis. Mais le siège mondial d'Adidas se trouve toujours dans la ville natale d'Adi Dassler, Herzogenaurach. Ils détiennent également une participation dans le club de football allemand 1. FC Bayern München.

Acheter des sneakers Adidas sur la marketplace